EIV Compte rendu DP du 16/09/2016

Share Button

Déclaration de la délégation CFDT en début de séance.

 

Monsieur le directeur d’établissement,

 

La période d’été est souvent une période propice aux annonces par voie de presse, et l’été 2016 n’a pas déroger à la règle.

Cela a permis au président Pepy de faire passer en douceur  quelques messages afin d’en atténuer la portée.

Ainsi, Guillaume Pépy a-t-il annoncé dans les échos vouloir faire un effort d’économie supplémentaire de 500 millions d’Euros sur mobilités, 1 départ sur 2 non remplacé au sein du GPF, et l’objectif de l’automatisation de la circulation des trains à l’horizon 2022-2024. Cette volonté de modernisation du réseau pour supprimer du personnel de cheminot prend une dimension particulière alors que dans le même temps on ne trouve pas les financements nécessaires à sa remise en état.

A Réseau,  Patrick Jeantet n’est pas en reste. Le nouveau président de Réseau estime que nos difficultés de recrutement pourraient être levées si l’on déroge aux règles habituelles qui datent du siècle dernier. Selon lui, il faut « enfoncer les barrières qui sclérosent le recrutement, comme celle des diplômes requis par exemple. Il poursuit en considérant qu’il est aberrant de refuser le recrutement de personnes motivées et compétentes au prétexte qu’elles ont un bac plus 2 alors que le poste visé est classé bac ».

Ce premier rapport d’étonnement a déjà été traduit concrètement dans le référentiel RH 292 avec la possibilité de recruter des bacs +2 sur un cursus d’attaché opérateur sur les métiers d’opérateur production signalisation énergie, opérateur ligne télécom, et opérateur production télécom.

Pour la CFDT, ce passage en force estival va à l’encontre de toute réflexion sur l’équité des parcours professionnels, et n’a pas été discuté avec les partenaires sociaux, notamment dans le projet d’accord sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences. Quel sera le déroulement de carrière d’un  agent recruté bac+2 attaché opérateur sur le collège exécution ?

Nous considérons que la direction ne s’attaque pas au problème dans tous ses aspects. Certes les règles sont contraignantes et le taux d’embauche de 1 candidat sur 10 n’est pas acceptable. Mais se pose-t-on la question de l’attrait du métier, des conditions de travail et de rémunération par rapport au privé ?

Il faut se rendre à l’évidence : la SNCF ne fait plus rêver les jeunes.

A l’EIV BOURGOGNE, l’écart entre la moyenne annuelle prévue et la moyenne annuelle réalisée est de moins 6 agents à fin mai, selon les chiffres donnés par la direction Maintenance et Travaux, ce sous effectif à l’EIV ne permet pas d’assurer tous les renforts nécessaires.

Par ailleurs, nous souhaitons savoir , monsieur le directeur d’établissement  durant cette DP si des  réorganisations sont prévisibles de l’EIV BOURGOGNE.

 

Merci pour votre attention.

 

EIV BOURGOGNE Compte rendu DP du 16/09/2016

1° La délégation CFDT demande un point complet et précis sur les embauches et les recrutements en cours et à venir.

 

Point sur les embauches et les recrutements sur l’EIV Bourgogne :

  • 1 contractuel à l’UP3
  • 1 à l’UP3 courant octobre
  • Pôle GEF 2 candidats présélectionnés pour le poste Comptabilité aux Laumes ( dont une intérimaire du CLI )
  • 1 emploi d’avenir en cours sur le secteur Magasin aux Laumes
  • 1 agent opérateur au secteur Signalisation
  • UP4 recherche d’un agent soudeur en CDI
  • Recherche de 3 agents pour le secteur relais

Un agent du mobilier technique pourrait intégrer le secteur mécanisme d’ici peu…

 

La délégation CFDT fait part qu’en DP cadres il était annoncé deux recrutements attachés cadres en avril et qu’à cette dernière en août il n’en était plus d’actualité …La direction nous répond qu’il est maintenant question que d’une embauche dans les tuyaus…

 

2°La délégation CFDT demande si l’emploi d’avenir au magasin aux Laumes sera embauché à l’issue de son contrat.

 

La Direction nous informe qu’une embauche lui sera proposée à la fin de son contrat sous réserve de satisfaction à la visite d’embauche.

 

3°  La délégation CFDT demande un point complet sur les CDD et intérimaires à l’EIV Bourgogne.

 

1 contrat d’intérim est au secteur signalisation avant son embauche et 2 CDD, un au directorat et un au RH.

Un CDD à la cellule achat pourrait se poursuivre par un CDI.

 

La délégation CFDT espère que ces contrats déboucheront sur un CDI…nous resterons vigilants sur le sujet.

 

4°  La délégation CFDT demande un point complet sur tous les contrats d’alternances.

 

12 contrats ont été réalisés :

  • 9 sur le site des Laumes
  • 3 sur le site de Saulon

Toutes les demandes de l’établissement ont été satisfaites.

 

La délégation CFDT rappelle que les tuteurs doivent être au plus près des alternants.

 

5°  La délégation CFDT demande un point précis sur toutes les mutations entrantes et sortantes de l’EIV Bourgogne et quel est le délai des mises à jour des offres de postes sur  VISEO ?

L’EIV BG met les offres de poste systématiquement sur VISEO pour « laisser une chance » à chacun de postuler.  Cependant ce n’est pas la politique de chaque établissement qui ne met pas forcément les offres sur VISEO et traite directement en interne.

6°  La délégation CFDT souhaite connaître l’écart entre la moyenne linéaire annuelle d’effectifs théorique et réelle ? Comment sera compensé cet écart ?

 

La MLA théorique était de 395 en début d’année, en milieu d’année un peu en dessous de 390 réelle. Avec les éventuelles embauches ont remontra à 392. La différence de 3 sera pour Infra industrie.

La délégation CFDT évoque que lors de la commission emploi du mois d’août les chiffres annoncés étaient de moins 6 agents…Elle constate également que l’établissement a tourné avec 5 agents de moins le long de l’année et cette différence sera compensée avec une baisse de charge ….nous ne sommes pas du tout satisfait de ses réponses de la direction.

 

7°  La délégation CFDT souhaite connaître la liste des postes non tenus à l’EIV Bourgogne.

 

Actuellement les postes non tenus à l’EIV Bourgogne sont :

  • Responsable méthodes
  • Achats
  • DPX signalisation
  • Comptable

 

8°  La délégation CFDT souhaite savoir combien d’agents des Laumes sont éligibles aux titres restaurants .De ce chiffre combien on fait part de leur souhait de renoncer aux titres restaurants ?

 

La démarche étant repoussée, l’ensemble des agents éligibles seront réinterrogés.

 

La délégation CFDT est actuellement en négociations au niveau national avec la direction SNCF.

 

9°  La délégation CFDT demande à la direction si elle a repris contact avec le pôle emploi de Montbard concernant le processus de recrutement au sein de notre établissement ?

 

Oui la direction est en relation avec le pôle emploi de Montbard, notamment pour le projet d’école concernant le secteur relais.

 

10°  La délégation CFDT souhaite savoir pour quel motif le directeur d’établissement a annulé au dernier moment la commande prévue du tapis pour le secteur cuivre ?

 

Le Directeur d’Etablissement a refusé l’achat du tapis car le compte utilisé était un compte matière ; ce qui est strictement interdit. La Direction ayant une queue de budget en cette fin d’année, la commande sera prochainement validée.

 

11°  La délégation CFDT demande si un aménagement d’horaires (5h-13h) peut être mis en place à l’atelier 1 ?

 

Pas d’évolution depuis les dernières DP, ces horaires existent en prévention des fortes chaleurs prévisibles l’été, le tableau de service sera arrêté le 30 Septembre, un retour aux tableaux de services évitant le travail de nuit sera fait.

 

La délégation CFDT a ré exprimé le souhait de cet aménagement d’horaire en séance sur cette demande des agents concernés, et une fois de plus le DET nous a répondu par la négative (pénibilité, encadrement). Les horaires seront donc 6H-12H 12H45-14H28.

 

12° La délégation CFDT demande comment est répartie la charge de travail de la COFO quand elle est absente ?

 

La direction nous informe que lorsque la COFO est absente il n’y a pas de remplacement. Quand elle est en congé, elle anticipe ses tâches.

 

La Délégation CFDT est surprise de voir que rien n’est mis en place pour un imprévu d’absence de la COFO …

 

13° La délégation CFDT demande si les prélèvements mensuels du plan d’épargne entreprise s’arrêtent automatiquement à la cessation d’activité ?

 

Les prélèvements mensuels du plan d’épargne entreprise ne s’arrêteront pas à la cessation d’activité de l’agent, il n’y aura juste plus d’abonnement.

 

14° Par souci de sécurité, la délégation CFDT demande quand la direction trouvera une solution pour faire ralentir les livreurs au magasin ? La direction attend elle un accident pour faire ralentir ces chauffeurs(ards) !

 

2 actions en cours :

A court terme reprendre et renvoyer les « chauffards » qui nous livrent : cela a déjà été fait et les chauffeurs repris ralentissent au moins pendant un temps.

A moyen terme : mettre en place un « gros » ralentisseur (du type de celui qui est devant la gare des

Laumes) d’ici la fin de l’année au plus tard, légèrement en amont du bout du bâtiment D.

 

15° La délégation CFDT demande si des travaux sont prévus pour l’aménagement du pole excellence ?

 

Le pôle excellence opérationnelle a pour ambition de recentrer les équipes au plus proche de la production. De ce fait 2 phases sont à venir :

La première consiste à implanter le service méthodes industrielles en lieu et place de l’ancien local

RQSE/COSEC. Avant l’emménagement, des travaux d’isolation phonique du bureau DU1 ainsi que la réfection peinture de la future locale méthode seront réalisé. L’intégration des locaux devrait intervenir à l’automne.

Une seconde phase, encore en cours de réflexion, consistera à implanter le service com/inno et le service informatique, là aussi au plus proche de la production.

 

16° La délégation CFDT demande si des mouvements de personnel vont avoir lieu au pôle RH ?

 

La Direction nous annonce qu’aucun mouvement de personnel au pôle RH n’est prévu à ce jour.

 

17° La délégation CFDT souhaite savoir combien d’embauches sur la base du dispositif Hantrain ont été réalisées à l’EIVBG ? Combien sont en prévisions ? Quels postes seraient ils susceptible d’accueillir ces embauches ?

 

Un travail avec la CORTH ( correspondante travailleur handicapé ) est en cours pour travailler sur le sourcing de CV lorsqu’il y a des recrutements à réaliser dans l’établissement. Un rendez-vous avait été prévu avec CAP emploi dans ce sens en juin. La direction attend dans un 1er temps des candidatures pour étudier les demandes.

 

La délégation CFDT a l’impression que l’établissement ne cherche pas à en embaucher non plus …

 

18° La délégation CFDT demande comment est repartie la charge de travail au pôle GEF depuis les départs de ce secteur ?

 

Les entretiens sont actuellement réalisés pour finaliser l’embauche au pôle GEF.

 

Vos délégués CFDT : AUBERT Viviane ( AS ) , LAVOINE Hervé ( signalisation ) , MANGONNEAUX Léa ( radio ) , MARTINS Jonathan ( radio ) , RICHARD Olivier ( radio )  et VAUVILLIERS Vincent ( signalisation ) .

 

télécharger le pdf