Compte rendu de la séance du CER du 24 novembre 2016

Share Button

LES ÉLUS QUITTENT LA SÉANCE A LA SUITE DES ANNONCES DU DIRECTEUR RÉGIONAL ET RÉCLAMENT UNE TABLE RONDE

DECLARATION CFDT

INFORMATIONS DONNÉES PAR LE DIRECTEUR DE RÉGION

Informations nationales : résultat économique : SNCF Mobilités connait une baisse des trafics pour la 1ere fois depuis 2008. Perte de recettes importante, retard de 1 milliard d’euros par rapport au budget. Cause : concurrence intermodale, grèves. Le budget 2017 sera extrêmement contraint.

  • Sécurité : plutôt une bonne année. Évènements sécurité remarquables diminuent de 30% par rap-port 2015. Points de vigilance : manœuvres, dépassements vitesse limite (pas sur la région). Les ET et EIC ont été mobilisés sur ce sujet du dépassement.
  • Travail en cours concernant les TET : le ministre doit annoncer le transfert de la ligne 4 Paris Bel-fort Mulhouse à Grand Est avec nouveau matériel. Ligne Reims Dijon : transfert également à Grand Est. Paris Nevers : travail mené avec objectif de transfert au SA 2018 ou 2019.
  • Sécurité santé au travail : au-dessus de l’objectif en termes d’accidents du travail avec arrêt. Chocs psychologiques : plus d’accidents de personnes.
  • Activité : notre production n’est pas bonne, depuis fin septembre forte dégradation. 90,1% régula-rité TER B, 91% TER FC. Causes : période automnale, dérangements d’installations, restitutions tardives, évènements matériels. La situation n’est pas positive dans ce domaine.
  • Eléments de trafic : période très difficile. TER au niveau national en recul de 3,6%. TER Bourgogne recule de 9,5% et FC de 4,7% .
  • Recettes : trafic TER -8,6 % BG et -5,3% FC
  • Arrivée de Catherine Trevet (ex DET Nevers) à la direction de la production, pilotera toute la pro-duction en remplacement de Nicolas Vuillet avec missions élargies.
  • Relations avec les AO ( Autorités Organisatrices) de BFC : afin de faire correspondre les dates des 2 conventions BG et FC, un avenant sera signé avec la région Bourgogne. Cet avenant augmentait la part de l’AO de 20 millions d’euros alors même que l’ancienne convention impactait le budget de l’AO d’environ 6 millions d’euros. L’ AO a demandé une stabilité entre l’ancienne et la nouvelle convention.
    Pour se faire, la SNCF choisie de modifier ses méthodes de contrôle dans les trains avec la mise en pla-ce de l’EAS ( équipement agent seul ) sur le périurbain.
    – Dijon/Seurre
    – Dijon/ les Laumes
    – Dijon/ chalon
    – Dijon/Is sur Tille
  • Projet d’ESV : pas en mesure de faire une présentation, phase de réflexion. Le périmètre concerne-ra EVOY et ECT. Mise en place courant 2017.
  • Etang Autun : DR informé tardivement, proposition de navettes, mais impossible en terme de sécuté

Le secrétaire du CE demande une suspension de séance.

Au regard des éléments énoncés ce jour :

  • L’annonce faite hier de la Direction de L’Evoy FC suite aux suppressions de postes envisagés courant 2017.
    Les fermetures des guichets de Saint-Vit, Gray, Luxeuil, Baume Les dames, sans compter les -4 à l’escale de Besançon,
    les -2 à Vesoul. Les suppressions de postes à Dole suite à la fin des autorisations de départs soit -5 agents.
    Pour continuer la Direction nous annonce encore -2 à Montbéliard, -2 à l’UO Nord Voyages Belfort Vente, -2 à l’UO
    Sud à faire mais le DET ne sait toujours pas à quel endroit…
  • Le rattachement de Nevers (TOUS les établissements sauf le Technicentre Industriel)
  • Lutte contre la fraude impliquant la mise en place de l’EAS sur le péri-urbain.
  • La création de l’ESV (suppression de 6 ou 8 agents d’ici 2018)

télécharger le PDF